S comme… splash.

Le set de batterie est principalement composé d’éléments qui en imposent par leur taille et leur puissance. À l’opposé, le batteur peut leur adjoindre des petits composants qui semblent tellement fragiles qu’on ose à peine les frapper !

Aujourd’hui S comme… SPLASH

La splash est une cymbale d’effet qui se démarque par son petit diamètre (entre 6 et 12 pouces) et sa grande finesse.

Son nom est directement inspiré par le son qu’elle produit.

Étant donné la finesse du matériau, la splash projette un son vif lors de la frappe, car elle sature rapidement quelle que soit la puissance du coup de baguette. Mais cette vivacité s’estompe très rapidement et elle présente un sustain est très court. 

L’analogie avec le son d’un objet tombant dans l’eau est éloquente.

La splash excelle donc pour marquer des accents explosifs, mais beaucoup plus brefs et fins qu’avec une crash.

De plus, cette petite cymbale peut intégrer de nombreux sets. La palette de modèles proposés aujourd’hui développe effectivement une large gamme de sonorités susceptibles de donner de multiples couleurs au jeu du batteur : sombre, brillante, sèche, trash, etc. Il y en a pour tous les goûts et tous les styles musicaux. 

D’autre part, la note peut être bien définie ou, au contraire, beaucoup plus diffuse, ce qui permettra de faire ressortir les accents plus ou moins nettement au sein des autres instruments.

Cymbale splash – Photo : FR[ed]C

Contrairement aux autres cymbales, la splash n’est pas un héritage de l’orchestre classique ou encore de la musique militaire. En effet, son invention provient d’une collaboration entre Avedis Zildjian et Gene Krupa au cours des années 1930. Ce dernier recherchait une crash avec un volume sonore réduit afin de jouer dans les cabarets. L’artisan cymbalier finira par créer ce petit modèle de cymbale répondant à la demande des batteurs de jazz. Elle continue d’être utilisée par de nombreux batteurs modernes de tous styles.

Alors, profitez de son faible encombrement pour intégrer une (ou plusieurs splash comme Manu Katché) au sein de votre set de cymbales. D’autant qu’elles peuvent facilement être installées sur une perchette additionnelle, sur une extension ou encore en position inversée (comme Dave Weckl) au-dessus d’une crash.

Elle est petite, légère, fragile, mais sa présence et ses arguments sonores pourraient bien faire de la splash un maillon indispensable de votre set !

Retrouvez La Batterie … Mot à Mot ! sur Rim Shot & Ghost Note.

FR[ed]C

Laisser un commentaire