R comme Rods Sticks.

Il existe de nombreux moyens pour transformer, modifier ou encore atténuer la sonorité de votre batterie : varier le modèle de peaux utilisées ou modifier le réglage de leur tension bien entendu, installer des sourdines ou des atténuateurs d’harmoniques, disposer un simple tissu ou un ring control sur le fût, etc.

Mais avez-vous envisagé de troquer vos baguettes pour un autre moyen de frapper les fûts et les cymbales ?

Aujourd’hui R comme… RODS STICKS

Les rods sticks sont effectivement une alternative intéressante à l’utilisation des baguettes traditionnelles. Apparus au cours des années 1980, la conception de ces « baguettes » hybrides a fait toute leur originalité.

Ainsi, les rods sont composés de multiples brins assemblés en fagots réguliers et maintenus par des bagues. Le nombre de brins (7 à 19) et leur diamètre varient selon le modèle choisi. De même, le matériau utilisé pour leur fabrication peut être le bois (bouleau, érable, charme, hickory…), le bambou, le nylon ou encore le carbone. Ces différents paramètres ont bien entendu une grande importance quant à la sonorité et à l’attaque obtenues lors de la frappe.

Rods sticks – Photo : FR[ed]C

Ces différents brins sont assemblés à leur base par une poignée en bois ou en matière plastique et par des bagues intermédiaires. Lorsque ces dernières sont ajustables, elles permettent de resserrer plus ou moins le faisceau pour passer d’une frappe sèche avec un certain rebond à une frappe légère avec un rebond très faible. 

Dans tous les cas, la sonorité obtenue avec des rods sticks sera plus feutrée qu’avec des baguettes traditionnelles et beaucoup plus dure qu’avec de véritables balais. De ce fait, ils deviennent des outils très utiles lorsque le batteur souhaite baisser de manière significative le volume sonore de son jeu (pour jouer dans de petits espaces notamment). Quant au rebond, il demeure naturellement inférieur à celui des baguettes (ce qui a conduit au rejet des rods dans la part des batteurs de jazz).

Depuis leur apparition, les rods souffrent d’un défaut majeur : leur fragilité inhérente à la présence de multiples brins de faible diamètre. Et ce problème est renforcé si le batteur est un adepte des rimshots ! 

De plus, la faiblesse des rebonds et la répartition du poids obligent à adapter sa gestuelle. Il faut quelques séances pour maîtriser ces « baguettes » vraiment particulières que vous rencontrerez également sous les différentes appellations suivantes : fagots, balais-bois, rotins, dowels, baguettes-faisceaux, thai sticks…

Si vous utilisez les rods sticks, je serais vraiment curieux de connaître votre ressenti. Adepte ou détracteur de cette solution hybride, dites-moi tout dans les commentaires !

Retrouvez La Batterie … Mot à Mot ! sur Rim Shot & Ghost Note.

https://rimshotetghostnote.fr/la-batterie-mot-a-mot/

FR[ed]C

Laisser un commentaire