La batterie mot à mot: E comme ergonomie.

Avez-vous déjà ressenti des douleurs lorsque vous jouez de la batterie ?

Êtes-vous rapidement gagné par la fatigue au cours de vos sessions ? Souffrez-vous régulièrement de tensions musculaires ou articulaires ?

Si vous êtes concernés par l’un de ces problèmes alors, prenez un instant et un peu de recul pour étudier les conditions dans lesquelles vous jouez. Votre mission du jour (si vous l’acceptez !) est de passer en revue l’ensemble de votre kit en ayant un seul but : le rendre le plus ergonomique possible.

Pour le batteur, l’ergonomie consiste à réaliser tous les ajustements nécessaires pour utiliser son instrument avec le maximum de confort et d’efficacité. Les mots d’ordre sont aisance, équilibre et endurance. 

La position de chacun des éléments du kit doit donc être optimisée pour atteindre ces buts.

Pour commencer, la caisse claire est positionnée au centre du kit. Son installation entre les jambes du batteur doit prendre en compte son éloignement, sa hauteur et son inclinaison. L’objectif est d’obtenir une posture naturelle éloignant toute tension, en particulier dans les bras et les épaules.

Quant aux choix et aux réglages du siège, ils sont primordiaux. En effet, ils influencent directement l’équilibre du batteur au travers de la position de ses jambes et de son buste. Votre dos est trop droit, trop rond ou au contraire trop cambré ? Cela nécessite alors de revoir la mise en place de votre assise. 

Illustration : FR[ed]C

Maintenant, tracez une ligne fictive passant par le centre du siège et de la caisse claire. Et répartissez de façon équilibrée tous les autres éléments du kit (toms, cymbales, percussions additionnelles, pads électroniques…) de part et d’autre de cet axe. Essayez de réduire les distances intermédiaires (cela vous fera également gagner en rapidité !). Une nouvelle fois, le but est d’atteindre chaque élément sans effort particulier et d’oublier les torsions du buste, les bras trop tendus ou levés trop haut, etc. Voici un exemple très simple d’optimisation du positionnement des toms : pouvez-vous les toucher tour à tour dans un mouvement circulaire et sans avoir besoin de modifier l’allonge des bras ?

Quand on parle d’équilibre, il faut également penser à la mise en place des pédales. La position assise est caractéristique du batteur, car il utilise deux, voire trois pédales. Alors, pour favoriser un équilibre parfait, il faut adopter un écartement naturel des pieds et disposer les pédales en conséquence (cela correspond généralement à la largeur des épaules). De même, la grosse caisse et le pied de charleston sont positionnés dans le prolongement de vos pieds, favorisant ainsi la fluidité des mouvements et éliminant toute tension au niveau des chevilles notamment.

Et, pour finir, travailler l’ergonomie de son kit va de pair avec une bonne posture, quelles que soient les circonstances. Prenez soin d’avoir une bonne assise sur le siège. Les fesses ne doivent pas reposer sur le bord du tabouret ni être trop enfoncées. Veillez à mettre la bonne distance entre le kit et vous afin d’éviter de vous pencher ou de tendre les bras. Et bannissez toutes les attitudes néfastes comme la tête penchée ou continuellement tournée vers le hi hat.

On dit toujours qu’il y a autant de configurations de batterie que de batteurs. Il est donc impossible de définir un positionnement standard des différents éléments du kit. De plus, l’ergonomie de la batterie et la posture du batteur dépendent également de la morphologie de ce dernier. 

C’est donc à chaque instrumentiste de faire un travail personnel afin de réaliser tous les petits ajustements utiles pour éviter les douleurs et blessures tout en gagnant en confort de jeu. Cela rime par conséquent avec stabilité du tempo, fluidité des mouvements, endurance et vitesse d’exécution.

FR[ed]C

Retrouvez La Batterie … Mot à Mot ! sur Rim Shot & Ghost Note.

https://rimshotetghostnote.fr/la-batterie-mot-a-mot/

Laisser un commentaire